Argentine - Un partenaire majeur de la France en Amérique latine

"Nos deux pays entretiennent une relation privilégiée, une complicité qui ne s’est jamais démentie à travers l’histoire."

Déclaration conjointe de Jean-Yves Le Drian et de son homologue argentin, Jorge Faurie

Paris, le 3 avril 2018

"Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord vous remercier, Monsieur le ministre, de votre visite à Paris. Vous revenez dans une ville qui n’a plus de secrets pour vous, vous qui avez été ambassadeur à Paris et qui êtes un ami de la France. Je suis heureux de vous y accueillir aujourd’hui, et d’avoir pu faire avec vous un large tour horizon de la relation franco-argentine, dans tous les domaines.

Nos deux pays entretiennent une relation privilégiée, une complicité qui ne s’est jamais démentie à travers l’histoire. Nous partageons des valeurs fortes, la défense des droits de l’Homme et celle du multilatéralisme, qui fondent nos initiatives communes sur la scène internationale.

Votre pays exerce la présidence du G20 cette année : c’est sous votre présidence que, pour la première fois, le sommet des chefs d’État se tiendra en Amérique du Sud, à Buenos Aires, au mois de décembre prochain.

L’Argentine, sous l’impulsion du président Macri, a également présenté sa candidature à l’OCDE, dont la France est un fervent défenseur. Nous avons évoqué ensemble ces échéances et notamment la prise en compte de l’urgence climatique, de la lutte contre le financement du terrorisme, ou encore la cybersécurité et la fiscalité internationale au sein du G20.

Je souhaite aussi souligner que les relations commerciales entre la France et l’Argentine, qui sont déjà denses, sources de croissance et d’emploi, se développent davantage.

Plus de 250 entreprises françaises sont présentes en Argentine, et nous menons des coopérations à haute valeur ajoutée, notamment dans le domaine spatial. Nous avons également évoqué la vente de patrouilleurs océaniques à l’Argentine par l’entreprise française Naval Group, dont le principe est acté et qui devrait être conclue très prochainement, ce qui est une très bonne nouvelle.

Plus généralement, la France et l’Argentine sont engagées pour un système commercial multilatéral ouvert et fondé sur des règles. C’est le sens de la négociation en cours entre l’Union Européenne et le Mercosur en vue de conclure un accord d’association, que la France soutient, comme l’a indiqué à plusieurs reprises le président de la République française.

Nous souhaitons aboutir à un accord ambitieux et équilibré, qui contribuera au rapprochement économique de deux régions qui partagent des valeurs communes. Il y a encore un peu de travail pour aboutir à un résultat mutuellement acceptable, et la France reste très vigilante, comme le sait le ministre Faurie, aux garanties qui seront apportées pour les secteurs sensibles, dans le secteur agricole en particulier.

Nous avons aussi évoqué la situation au Venezuela, que nos deux pays suivent avec attention et qui nous préoccupe fortement, nous aussi. La France appelle à la tenue d’élections justes et transparentes, garantissant l’égalité devant le suffrage et l’indépendance du juge électoral. A défaut de progrès en la matière la France, en lien avec ses partenaires européens, adoptera les mesures additionnelles qui s’imposeront.

Je souhaite conclure en rappelant que la France et l’Argentine sont liées, depuis de nombreuses années, par un partenariat scientifique, universitaire et culturel d’exception, et qui génère des échanges nombreux et mutuellement bénéfiques. C’est à ce titre que nous venons de lancer un « Dialogue France-Argentine 2018-2019 » afin de développer et de mettre en lumière ces projets menés dans des domaines d’excellence, qui sont le symbole de la force de notre partenariat qui ne fait que se renforcer et je m’en réjouis."

Infographie

JPEG

Dernière modification : 06/04/2018

Haut de page