Roméo Langlois : le président Hollande désigne un représentant

Le porte-parole du Quai d’Orsay confirme que le président François Hollande a désigné un représentant personnel en vue de la libération du journaliste Roméo Langlois, otage des FARC.

« Questions - Est ce qu’un représentant français a été nommé, ainsi que le demandaient les FARC, comme condition de la libération du journaliste Roméo Langlois ?
The Ambassador of France in Colombia has said that there is a person sent by the French Government to help to release the French journalist Romeo Langlois.
Can you please explain us which are the instructions this person has regarding the negociations with the rebels of FARC ?
What kind of negotiations are planned to achieve the freedom of Romeo Langlois ?
What is the answer of the Government regarding all the conditions of Farc for release Romeo Langlois ? »

« Réponse - Les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) ont donné le 12 mai leur accord à la libération de notre compatriote, Roméo Langlois, sous réserve qu’il soit remis "dans un lieu sûr à une commission comprenant la Croix-Rouge internationale, l’ex-sénatrice (colombienne) Piedad Cordoba et un représentant personnel du nouveau président français François Hollande."

Le Président de la République a désigné dès le 15 mai un représentant personnel qui est prêt à se rendre sur place immédiatement. Cette information a été rendue publique par notre ambassadeur à Bogota.

Tous les efforts sont tournés aujourd’hui vers la libération de ce journaliste. Nous espérons qu’elle interviendra dans les meilleurs délais possibles. »

Source : Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris, 18 mai 2012).

Dernière modification : 18/05/2012

Haut de page