Paris « regrette vivement » que Florence Cassez soit maintenue en prison

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, Alain Juppé, a pris acte des délibérations de la Cour suprême du Mexique. Il a exprimé le vœu que l’innocence de Florence Cassez soit reconnue dans le respect de la justice mexicaine. Déclaration :

"La France prend acte des délibérations de la Cour Suprême du Mexique.

Nous regrettons vivement qu’elles aient pour effet de maintenir Florence Cassez en prison après plus de 6 années de détention et d’épreuves.
Au cours des délibérations, les juges de la première chambre de la Cour ont très largement mis en lumière les graves irrégularités qui ont vicié cette affaire depuis le début et les violations des droits fondamentaux de notre compatriote.

Nous espérons vivement que la Cour Suprême saura très prochainement rétablir la vérité et rendre sa liberté à Florence Cassez.

Les autorités françaises resteront pleinement engagées à ses côtés pour que son innocence soit reconnue dans le respect de la justice et des institutions mexicaines."

Source : Porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris, 22 mars 2012).

Dernière modification : 22/03/2012

Haut de page