MAM au Brésil (2)

Les 21 et 22 février, le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères et européennes a effectué un premier déplacement au Brésil. Le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valéro, a rendu compte de cette visite.

« Michèle Alliot-Marie a effectué une visite officielle au Brésil les 21 et 22 février.

Elle a été reçue en audience par la présidente de la République fédérative du Brésil. Michèle Alliot-Marie a remis à Dilma Rousseff une lettre du président de la République l’invitant à se rendre prochainement en France en visite officielle. Lors de cet entretien qui s’est déroulé dans une atmosphère très chaleureuse, le ministre d’Etat a souligné notre détermination à poursuivre avec la nouvelle présidente le partenariat privilégié mis en place entre le président de la République et le président Lula da Silva.

Le ministre s’est ensuite longuement entretenu avec son homologue, Antonio Patriota, ministre d’Etat, ministre des Relations extérieures au Palais de l’Itamaraty. Les deux ministres ont tenu une réunion de travail suivie d’un déjeuner. A l’issue du déjeuner, les deux ministres ont tenu un point de presse conjoint. Mme Alliot-Marie s’est félicitée de l’ampleur du partenariat stratégique, réciproque et équilibré mené avec le Brésil. Elle a confirmé le soutien apporté par la France à la candidature légitime du Brésil à un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Les principaux dossiers internationaux et bilatéraux ont été discutés, notamment celui de la réforme de la gouvernance mondiale. Les deux ministres ont signé une déclaration d’intention relative à la mise en oeuvre d’un projet de coopération bilatérale sur le calcul haute performance (superordinateurs et ordinateurs de haute capacité).

Michèle Alliot-Marie a également rencontré Nelson Jobim, ministre de la Défense, avec lequel elle a évoqué les dossiers de coopération militaire et les principaux contrats en cours et à venir. Elle s’est réjouie du bon déroulement des contrats portants sur les sous-marins et sur les hélicoptères. Elle a indiqué qu’elle comprenait parfaitement que la nouvelle administration brésilienne, en place depuis le 1er janvier seulement, éprouve le besoin d’étudier le dossier FX2 d’achat d’avions de chasse avant de prendre une décision finale et a souligné à nouveau les conditions exceptionnelles proposées par la France dans l’offre « Rafale ».

Le ministre avait débuté sa visite à Sao Paulo le 21 février au cours de laquelle elle a rencontré Paulo Skaf, président de la Fédération des industries de l’Etat de Sao Paulo, le maire de Sao Paulo, Gilbert Kassab, à qui elle a remis les insignes de commandeur de l’ordre national du mérite, et la communauté française.

Elle a ensuite déjeuné avec les hommes d’affaires franco-brésiliens puis s’est rendue a l’université pour des réunions de travail et la signature d’une lettre d’intention sur la mobilité internationale et l’attractivité.

Source : Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes, Paris, 23 février 2011.

Dernière modification : 23/02/2011

Haut de page