Lutter contre les violences faites aux femmes

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la France réaffirme son ferme engagement pour lutter contre ce fléau.

La question de ces violences a été déclarée grande cause nationale en 2010 et un troisième plan interministériel (2011-2013) de lutte contre les violences faites aux femmes a été mis en place.

Au niveau international, cet engagement déterminé et constant fait partie des priorités diplomatiques de la France en matière de respect et de protection des droits de l’Homme. Nos ambassades mènent un dialogue régulier, constructif et vigilant avec les Etats et la société civile sur le thème du droit des femmes.

La France continue de se mobiliser pour combattre les violences contre les femmes partout dans le monde :
- Au sein de l’Union européenne, des lignes directrices sur les violences contre les femmes et la lutte contre toutes les formes de discrimination à leur encontre ont été adoptées en 2008 sous présidence française. La France soutient la priorité accordée par la Haute Représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères à la promotion des droits des femmes dans les relations extérieures de l’UE. La France effectue également régulièrement, seule ou avec ses partenaires européens, des démarches confidentielles relatives à la protection de femmes victimes de violations graves de leurs droits.
- Au Conseil de l’Europe, la France a activement participé à l’élaboration de la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, dont elle a été l’un des premiers signataires en mai 2011.
- Dans le cadre des Nations unies, la France a adopté un plan national d’action pour la mise en œuvre des résolutions "Femmes, paix et sécurité" du Conseil de sécurité. Elle a œuvré activement à la création en octobre 2010 par le Conseil des droits de l’Homme d’un groupe de travail chargé de la question de la discrimination à l’égard des femmes, dans la législation et dans la pratique. La France met également à disposition d’ONU Femmes et du Haut-commissariat des droits de l’Homme des experts français qui contribuent à la promotion des droits des femmes, à la lutte contre les violences à leur encontre et à leur autonomisation, conformément aux Objectifs du Millénaire pour le développement.

L’engagement de la France s’est également concrétisé par la mise en place d’un projet pluriannuel de coopération (2011-2013), en partenariat avec ONU Femmes, d’un montant d’1,5 million d’euros visant à promouvoir les actions contre toutes les formes de violences faites aux femmes en Afrique subsaharienne et dans le monde arabe. En outre, la France soutient les actions des autorités afghanes et la société civile quant à l’accès des femmes à la justice, pour un montant global de 500 000 euros.

Source : Ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris, 25 novembre 2011).

Dernière modification : 28/11/2011

Haut de page