La participation française aux simulations de l’Assemblée Générale de l’OEA

Depuis 2010, Aves de Paso, l’association des étudiants de l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique latine de Paris (IHEAL) participe à la simulation de l’Assemblée générale de l’Organisation des Etats Américains (OEA).

JPEG Cette simulation organisée chaque année par le Département des Affaires Internationales de l’OEA, se déroule exclusivement en langue espagnole et rassemble plus d’une trentaine d’Universités des Amériques. Ces Universités constituent des délégations composées de 10 étudiants et d’un professeur, représentant chacune un pays des Amériques et défendant ses intérêts auprès de l’OEA.

D’une durée de quatre jours, ce rassemblement universitaire interaméricain est une opportunité unique d’expérimenter la diplomatie hémisphérique et d’échanger avec des homologues américains. Le débat est vif, de nombreuses résolutions sont votées par les différentes commissions thématiques, à l’image de la véritable Assemblée générale de l’OEA.

Cette simulation a pour vocation de former les futurs leaders des Amériques, de les sensibiliser aux problématiques hémisphériques et les initier à la diplomatie. Participer à cet événement est pour la délégation française une chance unique, non seulement, d’observer le système interaméricain, mais aussi d’en saisir les enjeux et ainsi prendre part au débat hémisphérique universitaire.

En mai 2010, lors de la simulation de Lima, une délégation française a fait une apparition remarquée dans le débat interaméricain. Aussi bien, les étudiants que les responsables administratifs de l’OEA ont été surpris par l’intérêt, la passion et l’expertise dont faisait preuve la délégation française représentant un pays du Cône sud : le Paraguay.

Dès lors, la participation française à cette Assemblée annuelle s’impose comme une tradition : en mai 2011 à San Salvador représentant la République d’Haïti sur le thème de la sécurité hémisphérique, puis la prochaine Assemblée Générale universitaire, en mai 2012, à Cochabamba sur le thème de la sécurité alimentaire.

Les délégations françaises se succèdent et renforcent aussi bien l’image de la France dans les Amériques que les liens quotidiens tissés par la Mission d’observation permanente et l’OEA.

Fatiha YELLES

L’auteur est étudiante à l’IHEAL et effectue actuellement un stage au ministère des Affaires étrangères et européennes (Direction des Amériques et des Caraïbes).

Dernière modification : 25/05/2012

Haut de page