Engagement « fort et durable » de la France en Haïti

Alain Juppé, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes, s’est rendu à Port-au-Prince les 13 et 14 mai 2011 pour représenter la France à l’investiture de Michel Martelly, nouveau président de la République d’Haïti, et réaffirmer la volonté de notre pays d’accompagner les nouvelles autorités haïtiennes dans la reconstruction et le développement d’Haïti.

Après avoir assisté aux cérémonies d’investiture du nouveau président, Alain Juppé s’est entretenu avec Michel Martelly pour lui confirmer l’engagement fort et durable de la France à se tenir aux côtés d’Haïti dans cette nouvelle étape. Le ministre d’État a relevé le dynamisme et le volontarisme du nouveau président face aux espoirs et aux fortes attentes des Haïtiens.

Alain Juppé a rencontré Michaëlle Jean, envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti afin d’examiner des projets de coopération conjoints dans le domaine de l’éducation et de la culture, ainsi que Bill Clinton, envoyé spécial des Nations unies et co-président de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti.

Il s’est également entretenu avec le président de la République dominicaine, Leonel Fernandez, pour évoquer des projets de coopération tripartites susceptibles de contribuer au redressement d’Haïti.

Vendredi soir, Alain Juppé a rencontré la communauté française, à qui il a présenté le projet de construction de notre nouvelle ambassade. Le bâtiment qui doit être livré en 2013, symbolisera de manière exemplaire la contribution que la France souhaite apporter à la reconstruction d’Haïti.

Le ministre d’État s’est rendu au Champ de Mars pour faire le point sur les perspectives de relogement des personnes déplacées, dialoguer avec les habitants du camp et soutenir les projets de l’ONG française « Entrepreneurs du Monde ».

Lors d’une cérémonie à l’Académie de police, Alain Juppé a remis officiellement des matériels de sécurité civile et des camions offerts par la France à l’État haïtien.

Le ministre d’État s’est rendu à la Fondation Solidarité et Fraternité pour y rencontrer des responsables de l’adoption internationale. Le thème de l’adoption, notamment les conditions susceptibles de permettre la reprise de l’adoption internationale en Haïti, a également été abordé par Alain Juppé avec le président Martelly. Cette question fera l’objet d’une réunion du groupe des pays d’accueil d’enfants adoptés en Haïti à la fin du mois de juin.

Avant de quitter Haïti, le ministre d’État a rendu hommage aux membres de la MINUSTAH, eux aussi durement touchés par le séisme, en présence du personnel détaché français, et s’est entretenu avec Edmond Mulet, qui achève sa seconde mission en tant que Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en Haïti et chef de la MINUSTAH.

Source : Ministère des Affaires étrangères et européennes. (Paris, 16 mai 2011).

Dernière modification : 16/05/2011

Haut de page