Colombie : décès d’Alfonso Cano, commandant en chef des FARC

Après la mort du commandant en chef des FARC, Alfonso Cano, le 4 novembre, la France réitère son appel aux groupes armés illégaux en Colombie à s’engager sur la voie du dialogue de paix avec le gouvernement colombien.

Une opération d’envergure des forces armées colombiennes a été menée le 4 novembre contre le campement de Guillermo Leon Saenz Vargas, alias Alfonso Cano, commandant en chef des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC). Son décès, ainsi que celui de plusieurs autres guérilleros, a été confirmé le jour même dans la soirée par les autorités colombiennes.

Nous appelons tous les groupes armés illégaux en Colombie à mettre un terme à la violence. Les guérillas des FARC et de l’Armée de libération nationale doivent reconnaitre l’impasse où les conduit la lutte armée, libérer unilatéralement tous les otages qu’elles détiennent encore, cesser toute action terroriste (et en particulier renoncer au recours aux mines anti-personnelles), renoncer au recrutement des enfants soldats et s’engager sur la voie du dialogue de paix avec le gouvernement colombien.

Source : Ministère des Affaires étrangères et européennes (8 novembre 2011).

Dernière modification : 09/11/2011

Haut de page