Changement climatique : la température monte à Durban

Une nouvelle étape des négociations sur le climat s’ouvre ce lundi 28 novembre à Durban. La 17e conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique réunit, du 28 novembre au 9 décembre, les 195 États-parties sous la présidence de l’Afrique du Sud.

La réduction de moitié des émissions mondiales d’ici 2050 est une nécessité pour maintenir le réchauffement climatique au dessous du seuil dangereux des 2°C. Dans cette perspective, la France, en étroite collaboration avec ses partenaires européens, agira pour la pleine mise en œuvre des décisions prises à Cancun et en faveur d’un cadre international juridiquement contraignant qui inclurait tous les grands émetteurs et permettrait de renforcer la réponse internationale au changement climatique.

La France a rappelé, lors du Conseil des ministres du 23 novembre dernier, ses ambitions pour que Durban soit une étape importante dans la lutte contre le changement climatique.

La conférence débutera par des sessions techniques de négociation et s’achèvera par un segment de niveau ministériel où la France sera représentée par Mme Nathalie Kosciuzko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement.

Au-delà des négociations, la conférence de Durban fournit l’opportunité de mettre en lumière la place de l’Afrique dans la lutte contre le changement climatique et les opportunités pour de nouveaux modes de développement. La France soutient à cet effet le développement de partenariats tournés vers l’action et continuera à promouvoir l’initiative Paris-Nairobi en faveur de l’accès aux énergies propres qu’elle a initiée avec le Kenya en avril dernier. Le succès de cette conférence africaine, dans une approche conciliant climat, énergie et développement, permettra d’initier collectivement une transition efficace et équitable vers une économie verte. Le changement climatique ne concerne pas que les générations futures. Les événements extrêmes qui s’intensifient viennent nous rappeler que le réchauffement est déjà une réalité et que le temps est compté pour effectuer cette transition.

Un dossier complet sur les enjeux de cette conférence est disponible sur le site France Diplomatie dans la rubrique "Focus".

Source : Ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris, 25 novembre 2011).

Dernière modification : 28/11/2011

Haut de page