Argentine : dossier REPSOL

Le 17 avril, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et européennes a répondu à une question relative à l’annonce du gouvernement argentin de nationaliser la filiale argentine de REPSOL.

« Question – Concernant le dossier Repsol, il y a eu l’annonce de la nationalisation en Argentine et il y a eu une déclaration européenne en réaction. Quelle est la position de la France ? Est-ce qu’il y a des craintes par rapport aux compagnies françaises ?

Réponse – Nous souhaitons que ce différend soit réglé par le dialogue et la négociation, dans le respect du droit. En ce qui nous concerne, je rappelle que la Commission européenne est saisie de ce dossier et, à ma connaissance, à entrepris des démarches auprès des autorités argentines. Nous souhaitons que ce travail mené par l’exécutif européen aboutisse rapidement./. »

Source : Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris, 17 avril 2012).

Dernière modification : 20/04/2012

Haut de page