Accompagner la formation de la police haïtienne

Au cours du point de presse quotidien, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes a confirmé que la France était prête à participer à la formation de la police haïtienne.

« Question – Est-ce que vous pouvez nous préciser la coopération de la France pour former la nouvelle armée haïtienne ?

Réponse – L’enjeu actuel en Haïti est de renforcer la sécurité du pays en rendant la police nationale haïtienne capable d’assumer ses tâches de façon efficace et professionnelle. C’est le sens des actions que nous menons dans l’île : renforcement de la police haïtienne (PNH) et soutien aux services de protection civile (formation et mise à disposition de véhicules).

M. Lamothe [ministre des Affaires étrangères d’Haïti] a évoqué le projet de création d’une seconde force lors de son entretien avec le ministre d’Etat [Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères et européennes]. A ce propos, il a sollicité l’appui de la France, en termes de formation, pour la surveillance de la frontière, afin de lutter contre la contrebande et les trafics qui font perdre à l’Etat haïtien d’importantes recettes fiscales.

Le ministre d’Etat a souligné l’expertise de la France en matière de douane et de recouvrement fiscal et indiqué que la France était prête à accompagner Haïti sur ce volet "formation". »

Source : Porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes (Paris, 31 janvier 2012).

Dernière modification : 31/01/2012

Haut de page