Venezuela - Q&R - Extrait du point de presse (26 janvier 2018)

Q - La Cour suprême de Justice du Venezuela a exclu la principale coalition d’opposition de la présidentielle anticipée prévue d’ici fin avril. Croyez-vous que, dans ces conditions, des élections équitables restent possibles ?

R - En décidant d’exclure des élections présidentielles la coalition d’opposition "Mesa de Unidad Democratica" (MUD), les autorités vénézuéliennes ont une nouvelle fois porté atteinte à l’équité de ces élections, après avoir modifié le calendrier électoral sans concertation avec l’opposition.

La France déplore cette décision, tout comme celle prise hier par Caracas de déclarer persona non grata l’ambassadeur d’Espagne au Venezuela. Elle exprime sa solidarité avec l’Espagne.

Dernière modification : 26/01/2018

Haut de page